Un peu plus tôt cet été, nouvelle passée inaperçue, la Société d’habitation du Québec (SHQ) a informé l’Office municipal d’habitation de Montréal que son budget pour l’entretien des immeubles HLM, déjà ridicule par rapport aux besoins, était amputé pour 2020 de 35% (par rapport à la moyenne des 7 années précédentes). Or l’état de ces immeubles n’est pas sans ressembler à celui de nos écoles. Disons qu’il est fortement dégradé. Cerise sur le sundae, on nous explique que cette coupure brutale est liée aux déséquilibres budgétaires engendrés par la Covid. Pendant que la tuyauterie pète, que les systèmes électriques disjonctent et que plus de 300 logements HLM à Montréal sont vacants ou placardés faute de réparations, on transfère les petits montants disponibles pour les bâtiments dans le plan d’urgence sanitaire. Autrement dit, au nom de la santé publique, on accélère la ruine de centaines de milieux de vie qui sont par ailleurs considérés comme des déterminants essentiels pour lutter contre les inégalités sociales de santé. C’est d’un illogisme implacable.

Le gouvernement Legault va proposer cet automne son plan de relance pour l’économie du Québec. On ne connaît pas l’ensemble des mesures qui seront prises, mais on sait d’ores et déjà que 1,6 milliards seront injectés dans le Plan québécois des infrastructures pour la rénovation des écoles. Par contre, pour les HLM, aucune annonce. Silence. Québec prend prétexte de sa mésentente avec Ottawa sur la question du financement pour ne rien faire. Ça ne peut plus durer. Le fédéral a une part de responsabilité ici, soit. Mais son refus de transférer sans condition l’argent promis dans sa Stratégie nationale sur le logement  ne justifie pas l’immobilisme du gouvernement Legault face à une crise aussi grave. Le temps presse. C’est maintenant la moitié du parc montréalais (10 000 logements!) qui obtient la pire cote de santé pour une infrastructure.

38 mille personnes vivent en HLM sur l’île de Montréal. Dont des milliers d’enfants. Devront-ils, d’ici peu, faire leurs devoirs dans des refuges? Pour rappel, sachez que le loyer médian à Montréal pour une chambre à coucher était de 740 dollars par mois en 2019, de 855$ pour un 2cc et de 1 010$ pour un 3cc (données de la SHQ). Aucune de ces familles, aucun locataire de HLM en fait, ne trouvera à se loger dans ces conditions. La ville de Montréal ne peut pas se passer des 20 800 logements HLM situés sur son territoire.

Lors d’un point de presse tenu à Québec le 12 juin, Mme Rouleau, députée de Pointe-aux-Trembles et ministre responsable de la métropole et de la région de Montréal, déclarait : « Vous savez, la crise actuelle de la pandémie dans la métropole met en lumière des inégalités, des iniquités, comme on peut en avoir de très grandes, particulièrement dans l’est de Montréal, et que nous pouvons corriger, que nous voulons corriger. Nous avons besoin de nouvelles infrastructures pour le transport collectif, pour de nouvelles écoles, pour la rénovation d’hôpitaux, pour que le Québec de demain soit à l’image de nos attentes, de nos espoirs, de nos ambitions pour nos personnes âgées, pour nos familles, pour nos jeunes, pour la santé et pour le bien-être de nos concitoyens. »

Nos familles, nos jeunes, nos personnes âgées : nous sommes bien d’accord avec le discours inclusif de la ministre. À un point près. Pour garantir la santé et le bien-être de tous nos concitoyens, le gouvernement du Québec doit inclure dans son plan de relance la rénovation des HLM.

 

Le comité de quartier de la Petite-Bourgogne

 

 

 

 

 

 

 

 

________________________

Vous avez envie de réagir? Écrivez-nous ou laissez un commentaire ci-dessous.

 

Vous avez aimé? Cliquez ici pour vous abonner et recevoir un courriel lorsque nous publierons de nouveaux textes.

 

Abonnez-vous à notre page Facebook par ici : https://www.facebook.com/lecomiteduquartier/

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>